Sarah Fuchs-Rota

2021-09-13T17:21:01+02:00
Sarah Fuchs Rota

Sarah Fuchs-Rota

Conseillère générale, présidente de la section

« Pour un avenir solidaire »

  • Mariée et mère de deux enfants.
  • Môtiers.
  • Éducatrice sociale, HES-SO Lausanne.
  • Lecture, jardinage, écologie.
  • Conseillère générale, membre de la commission des naturalisations et de la commission de gestion et des finances.
  • Vice-présidente de la section PSVdT et membre du comité de campagne des élections communales 2020.
  • Suivi de mentorat, groupe d’experts.tes de l’Ecole Pierre-Coullery

Actuellement, je travaille au sein d’un soutien pédagogique spécialisé qui vise à inclure dans l’école ordinaire des enfants présentant des diagnostics tels que le trouble du spectre de l’autisme.
Mon champ professionnel est plus dirigé vers le travail avec les familles en difficultés et je pense que mon engagement politique a été motivé par la rencontre de la diversité de notre population au travers de ma profession d’éducatrice sociale ainsi que de mes différentes expériences en tant que bénévole. Mon engagement politique au sein de notre commune se résume en ces points :

  • Vers une politique qui vise à soutenir l’entier de notre population, pour tous, sans privilèges !
  • Vers une agriculture plus respectueuse de notre Terre et de nos ressources naturelles.
  • Vers un tourisme respectueux de l’environnement et de notre belle région.

Contact

J’ai une idée à proposer 

May Margot

2021-03-08T21:44:48+01:00

May Margot

Conseillère générale, Vice-présidente de la section

« La créativité au service de tous pour un Val-de-Travers solidaire, égalitaire et attractif. »

Je m’appelle May Margot et suis l’heureuse maman d’Emil 19 ans. Nous habitons dans un véritable havre de paix à Môtiers.

Je suis née et j’ai fait toutes mes études dans le bas du canton à part quelques séjours dans divers pays anglophones lors de mes études universitaires.

Il y a de cela 23 ans, je suis venue m’installer au Val-de-Travers et, pour la première fois, j’ai eu l’impression d’appartenir à une région. Responsable de la gestion artistique et opérationnelle d’une entreprise de design active dans les domaines horlogers et bijoutiers, mes racines vallonnières sont primordiales à l’équilibre de ma vie.

Je dédie une grande partie de mon temps à soutenir bénévolement des institutions centrées sur l’humain et ancrées au Val-de-Travers. Je suis la trésorière du Centre Culturel du Val-de-Travers et la présidente de la Fondation Jéquier. Je suis également membre du comité de l’Association Somnambus et fais partie des quelques femmes qui le conduisent.

Ma motivation est de pouvoir participer activement et de manière créative à la vie politique de notre région, à l’élaboration de projets focalisés sur les besoins et le bien-être des personnes et ceci de manière solidaire, égalitaire et respectueuse.

Contact

J’ai une idée à proposer 

Katia Della Pietra

2021-09-13T17:21:11+02:00

Katia Della Pietra

Conseillère générale

« Lorsque la différence crée de la souffrance, cela signifie que ces différences doivent être allégées par l’intégration et l’inclusivité ».

J’ai 50 ans, je suis à née à Fleurier. Issue d’une famille d’immigré.e.s italien.ne.s : mon père entrepreneur en maçonnerie, ma mère  tantôt femme de ménage ou ouvrière dans l’horlogerie ; j’ai deux sœurs aînées. Je vis avec mon compagnon et notre fille, à Môtiers et je travaille dans l’horlogerie en qualité de responsable communication.

Mon père a demandé la naturalisation deux ans avant ma naissance :  je suis donc née suissesse bercée par l’accent chantant de ceux qui se sont entêté.es à nous parler en français et rarement en italien. C’est en fouillant dans de vieux papiers que j’ai retrouvé l’acte de naturalisation et que j’ai ressenti avec émotion le chemin parcouru. Schwarzenbach menaçait.

Ce que j’éprouve aujourd’hui, c’est infiniment de reconnaissance à celui et celle qui m’ont fait naître et grandir à Fleurier.

De la jeunesse aux convictions…

« La communauté s’enrichit et grandit des différences qu’elle englobe. Je me battrai pour l’égalité des chances à tous les niveaux »   

Être une femme dans notre société si inégale, c’est devoir se mobiliser sur tous les fronts pour une reconnaissance moindre qu’elle soit salariale ou hiérarchique. Je me battrais donc sans relâche pour l’égalité, la formation continue et une éducation non-genrée.

Contact

J’ai une idée à proposer 

Nathalie Ebner Cottet

2021-09-13T17:21:19+02:00

Nathalie Ebner Cottet

Intendante

«Agir pour une Commune dynamique à l’écoute de tous »

J’habite le Val-de-Travers depuis de nombreuses années, actuellement à Fleurier.

Mariée, deux enfants adultes et heureuse grand-mère d’un petit garçon de trois ans.

Je suis née à Neuchâtel et y ai suivi toute ma scolarité. Après avoir travaillé dans plusieurs villes de Suisse, aujourd’hui je suis responsable des secteurs de l’intendance dans un établissement pour personnes âgées de la région.

De janvier 2012 à mars 2019, j’ai été conseillère générale à Val-de-Travers, j’y ai siégé dans plusieurs commissions. Commissions de gestion et des finances, commission de la Crèche et Conseil d’établissement scolaire.

Mandats associatifs : membre de l’association socioculturelle Barak pour les jeunes de 12 à 18 ans depuis 2009 et membre de l’OSEO, œuvre suisse d’entraide ouvrière.

D’abord secrétaire puis présidente de la section du PS Val-de-Travers, et présidente du Conseil général de 2015 à 2016.

Expériences très enrichissantes aussi bien au niveau politique qu’au niveau humain.

En me mettant en liste pour l’élection au Conseil général de Val-de-Travers, j’espère apporter ma sensibilité personnelle. Non seulement celle d’une militante engagée, mais aussi d’une femme active au parcours professionnel proche de celui de nombreux Vallonniers.

Je désire m’engager pour soutenir une société équitable qui puisse profiter à tous.

Contact

J’ai une idée à proposer 

René Perret

2021-02-23T23:57:52+01:00

René Perret

Pasteur retraité

« A bâbord touTEs! Pour que toutes soient embarquéEs »

Je suis pasteur retraité de l’Eglise réformée neuchâteloise. J’ai fait le tour du canton durant ma vie : enfance à Boudry, études à Neuchâtel, puis paroisses au Val-de-Ruz (Savagnier et La Côtière-Engollon), La Chaux-de-Fonds (Les Eplatures), le district du Locle (basé à La Brévine) et Le Val-de-Travers (basé à Môtiers). J’ai aussi été aumônier de prison 4 ans à Gorgier. J’ai aimé découvrir les régions de notre canton, exerçant mon métier surtout en région rurale.
En couple remarié, avec Chantal Berger depuis 23 ans, nous sommes sept fois parents et dix fois grands-parents.

Dans l’exercice de mon travail de pasteur, je me suis refusé à m’engager en politique, étant au service d’une population adhérant à plusieurs partis. J’ai cependant toujours voté socialiste, l’Evangile auquel je fais confiance défendant d’abord les petits de la société.
Rendu à la vie civile, je peux consacrer de mon temps et de mon énergie à concrétiser sur le terrain les idées et les initiatives socialistes pour le bien de la communauté vallonière.
Comme Jean Ziegler – parmi tant d’autres – je croix qu’il est nécessaire de faire ce qui est en notre pouvoir pour que la justice sociale avance, pour mener tous les combats pour la paix, la vie de tous les vivants.

Voici les valeurs qui m’importent :

  • La justice. Que chaque humain soit traité avec le respect qui lui est dû ; qu’il ait sa chance comme quiconque dans sa vie ; qu’il exerce sa responsabilité dans un cadre de droits et de devoirs clair.
  • La crédibilité. Les propos et les agissements des membres du parti doivent être crédibles, inspirer la confiance et le respect même de ceux qui ne partagent pas nos idées. La parole donnée, la franchise dans ce que l’on sait comme dans ce que l’on ignore doivent être « parlants » pour tous ceux qui nous sont confiés.
  • L’honnêteté. La vie menée en accord avec les lois, en résistant au margoulinage même très bien caché. Si des lois sont à combattre, à modifier, agir dans le cadre prévu, même avec acharnement, mais d’une manière non-violente.
  • L’amour. C’est en aimant profondément la vie, où qu’elle se manifeste, que nous pouvons le mieux penser comment agir pour le bien de nos concitoyens, comme pour notre bien et celui des nôtres.

Contact

J’ai une idée à proposer 

Gloria Dias

2021-03-08T21:07:25+01:00

Gloria Dias

Conseillère générale

« Une implication engagée, éthique et responsable pour notre commune »

35 ans, en couple, habitant Fleurier.

Née au Val-de-Travers et ayant des origines italo-portugaises, j’ai eu la chance de grandir dans un cadre aimant et attentif à son prochain, baignée simultanément par un esprit d’interculturalité et d’appartenance à notre beau Vallon.

Après une scolarité sereine à Fleurier, j’ai poursuivi ma formation au sein du lycée de la région. Passionnée de littérature et par les langues, j’ai obtenu une licence ès lettres en français moderne et en espagnol à l’Université de Neuchâtel, avec un détour Erasmus à Madrid. En parallèle des études, j’ai exercé en tant qu’enseignante-remplaçante au CVT et au Lycée DDR au Val-de-Travers. L’enseignement s’étant défini grâce à ces expériences professionnelles, un titre pédagogique pour le secondaire et le lycée est venu clôturer ce parcours à l’âge de 25 ans.

Depuis 10 ans, je travaille dans un établissement secondaire à Yverdon où, en plus de mes disciplines, plusieurs tâches me sont confiées (praticienne formatrice d’enseignants, présidente de l’association des maîtres et responsable de l’Approche du Monde professionnel et la transition école-métier).

Après avoir été candidate sous les couleurs socialistes au Conseil général en 2016, j’y siège depuis 2017. Actuellement, je fais également partie de la Commission de la Bibliothèque et du Conseil d’Établissement scolaire.

De par mes intérêts, outre mes implications dans des associations régionales, l’engagement citoyen m’a toujours tenu particulièrement à cœur ; cœur ancré à gauche depuis mon enfance et adolescence. La volonté de contribuer modestement au bon déroulement de notre société m’incite à me porter à nouveau candidate.

Les valeurs qui me caractérisent sont la tolérance, la solidarité et l’intime conviction que le dialogue et le partage respectueux d’idées permettent de trouver une entente et de faire évoluer positivement notre cadre de vie.

Contact

J’ai une idée à proposer 

Cécile Mermet-Meyer

2021-03-08T20:19:25+01:00
Cécile Mermet

Cécile Mermet-Meyer

Conseillère générale

J’ai 36 ans (et toutes mes dents), et suis l’heureuse maman de Basile, Léon et Jonas. Mariée à leur merveilleux papa, nous vivons à Fleurier depuis plus de dix ans avec nos poules, chat, chien, araignées domestiques et autres cochons d’Inde. Si le coeur vous en dit, bienvenue au zoo pour un café ou un apéro !

Je suis née et ai grandi au Val-de-Travers, et je ressens pour ma région et ses habitants un attachement très fort. C’est là qu’est mon coeur, et même s’il va parfois de travers, je sais que ce Vallon si cher à mon coeur a les ressources nécessaires pour apporter à sa population un cadre de vie de qualité.

J’ai effectué un apprentissage d’assistante en pharmacie, et me suis depuis spécialisée dans le monde hospitalier puis dans le management – voilà onze ans que je travaille pour RHNe avec une passion et un intérêt sans faille.

Impliquée en politique depuis 2008, j’ai été conseillère générale à Couvet, puis dans la nouvelle commune de Val-de-Travers, assumant actuellement ad interim la fonction de cheffe de groupe.

J’ai repris l’an dernier la fonction de présidente de section, après avoir été vice-présidente. Ces mandats m’apportent énormément, j’ai plaisir à m’impliquer pour défendre nos valeurs et suis convaincue que c’est ensemble que nous pourrons (re)construire un monde plus juste, où la solidarité aura plus de valeur que les profits matériels. Plus « rouge » que « verte », je place l’humain au centre de mes préoccupations, tout en souhaitant ardemment offrir un monde écologiquement responsable et solidaire aux enfants de demain.

Contact

J’ai une idée à proposer 

François Oppliger

2021-02-23T23:57:50+01:00

François Oppliger

Conseiller général

« Nous devons soutenir les plus faibles de notre société. »

Retraité, je vis à Môtiers. Je suis marié à Huguette, père de deux garçons adultes et grand-père de quatre petits-enfants.

Conseiller général sortant, j’ai fait partie des Commission des règlements, Commission des Travaux publics, Commission régionale des transports.

Activités hors de la Commune :

  • responsable du balisage d’un secteur pour Neuch Rando (sentier pédestre).
  • président de la section Chasseron du Club Alpin Suisse.
  • jardinage, randonnées à pied, excursions en montagne à pied et à ski, natation.

Contact

J’ai une idée à proposer 

Jean-Marc Hirschy

2021-02-23T23:57:51+01:00

Jean-Marc Hirschy

Ingénieur ETS

«Pour un futur solidaire et respectueux de l’environnement»

Jean-Marc Hirschy, 43 ans, marié et père de quatre enfants âgés de 4 à 12 ans.

Venant de La Chaux-de-Fonds, notre famille s’est établie à Couvet il y a 6 ans. Depuis lors nous apprécions chaque jour la qualité de vie du Val-de-Travers. Outre l’accès immédiat à la nature et la quiétude du paysage, nous aimons aussi l’entraide et la gentillesse des villageois et notamment entre parents d’élèves.

Ingénieur de formation, j’ai d’abord travaillé à Bienne dans une PME pour y développer des microprocesseurs puis à Neuchâtel dans divers postes au sein d’une entreprise multinationale active dans l’industrie du tabac. Mes activités professionnelles m’ont permis de découvrir une multitude de lieux et cultures différentes. Je travaille par exemple aujourd’hui dans une équipe de 12 personnes originaires de 9 pays différents et situés sur 4 continents. Ces expériences me permettent de mieux comprendre la richesse du monde qui nous entoure et me rappellent l’importance de cultiver ces différences.

Mes motivations pour mon engagement en politique ne sont pas nouvelles, je m’étais déjà posé la question lorsque je vivais à La Chaux-de-Fonds. Devenir père m’a fait prendre de la perspective sur le futur que je souhaite laisser à mes enfants. Ce qui a été un déclencheur ces derniers mois est lié à la crise écologique et au sentiment qu’il y a urgence, qu’il ne suffit plus d’agir de manière individuelle et que seule une prise de conscience collective peut amener des solutions viables sur le long terme.

Les valeurs les plus importantes pour moi sont la solidarité, l’écologie et le respect. La récente crise du Coronavirus a souligné l’importance de ces valeurs. Une fois la crise passée, il faudra s’en rappeler et agir pour continuer de faire résonner ces valeurs au profit de tous.

Contact

J’ai une idée à proposer 

Emil Margot

2021-02-23T23:57:51+01:00

Emil Margot

Étudiant en histoire de l’art

«Pour une jeunesse engagée, pour un avenir écologique et solidaire! »

Bonjour à tous! Je m’appelle Emil Margot, je vis à Môtiers depuis toujours et j’ai 19 ans. Avant tout, voici quelques lignes sur mon court parcours jusqu’à ce jour.

Je suis né au Val-de-Travers, et y ai toujours vécu. Après mon école primaire à Môtiers et mon école secondaire à Fleurier, j’ai fini l’année passée mes études au Lycée Jean-Piaget, à Neuchâtel. J’ai décidé alors de prendre une année « sabbatique », afin d’aller travailler 5 mois en Allemagne et 5 mois en Angleterre pour améliorer mon niveau dans ces deux langues.

Après 5 mois chez nos voisins germaniques, mon séjour chez les anglophones s’est malheureusement terminé après un mois, à cause de la fameuse crise sanitaire actuelle. Etant depuis revenu à Môtiers, je m’occupe de diverses choses en attendant le début du semestre universitaire, en septembre. Je m’apprête en effet à commencer des études à Bâle, en histoire de l’art et sciences des médias.

Si je me prépare à déménager à Bâle pour mes études, mon coeur est toujours celui d’un vallonnier! Mes attaches au Val-de-Travers sont fortes et vont le rester. Outre ma famille et mes amis, qui habitent en grande partie au Vallon, je suis (et compte le rester encore un moment!), membre de l’association Jeunessexpress, dont j’occupe le poste de caissier et de président de l’organisation du premier août. J’aime le Vallon, c’est pourquoi je désire m’engager en politique, afin de pouvoir participer de manière concrète à la vie active de cette région. Moi qui ai 19 ans, je trouve formidable d’avoir un outil pour bâtir l’avenir. Je suis également convaincu qu’il est important que la jeune génération s’engage pour faire changer les choses, au point de vue écologique notamment. Mes valeurs étant proches du parti socialiste, c’est tout naturellement sous ses couleurs que j’ai décidé de me Présenter.

Contact

J’ai une idée à proposer 

Aller en haut