Dernière réunion du Conseil général en tant que Conseiller communal pour Christian Mermet hier, 14 décembre, 2020.

C’est par la voix et les mots de sa fille Cécile, présidente de notre section que nous lui avons dit au revoir.

Avec humour et amour, elle n’a rien laissé passer ni son admiration ni notre reconnaissance. Merci Christian et reviens vite avec une nouvelle paire de lunettes…euh casquette…

« Je changerai les codes par deux fois dans cette intervention. Tout d’abord parce qu’il est sans doute peu commun que ce soit la fille du conseiller communal qui se charge des remerciements à son intention ; d’autre part parce qu’à Val-de-Travers nous sommes bien éloignés du céleste empire et que c’est pourtant sous la forme d’un portrait chinois que je retracerai quelques morceaux de ton parcours.

Le portrait chinois est une drôle d’idée, pourtant en 2020, nous avons vécu un rapprochement significatif – je dirais même viral – avec l’Empire du Milieu, c’est d’ailleurs pour cette raison que ton départ se fait aussi tard dans l’année alors que tu avais prévu de partir en retraite quelques semaines à peine après ton soixantième anniversaire au joli mois de mai.

Christian, si tu étais un instrument de musique, tu serais évidemment une flûte. Pas un pipeau, non ! ni une flûte de Pan mais évidemment une flûte valdetraversière. Parce que c’est sans fausse note que tu as su faire la liaison entre ta carrière de flûtiste et celle d’homme politique. Deux passions menées de front durant de nombreuses années avant que tu ne changes définitivement de clé en 2010 et ne devienne conseiller communal.

Si tu étais une saison, évidemment tu serais l’été. Une saison belle qui passe, pour toi l’amateur de contrepèteries. Est-ce ton côté chaleureux ou ton désamour du froid qui t’aura poussé à développer le chauffage à distance ? Ce projet de longue haleine qui se développe encore, offre à Val-de-Travers et à ses habitantes et habitants une possibilité innovante, local et écologique de réchauffer leurs foyers en attendant le prochain été. Une manière aussi de valoriser les richesses et qualités naturelles de Val-de-Travers qui est devenue ta commune par adoption, et à laquelle tu es attaché autant voire plus que certains de ceux qui y sont nés.

Un accessoire maintenant : les lunettes. Celles qui sont ta marque de fabrique, accessoire indispensable pour un homme visionnaire. Peut-être aussi que les lunettes te rappellent tes origines dans le Jura français, grand producteur mondial de montures – bien qu’il soit clair que Saint Claude où tu as grandi soit plus connu pour la taille de diamants et la fabrication de pipes que pour sa tradition lunetière. Tes lunettes, Christian, sont toujours originales, un brin excentriques. Elles marquent aussi que leur propriétaire n’a sans doute jamais eu de plan tracé, si ce n’est l’envie de s’investir pour et aux côtés des autres. Grand féministe, tu aurais sans doute aimé que ton parti propose une femme à ta succession. Pas royaliste, il était évident que cette femme ne pouvait être ta fille.

Un lieu ? La place de la gare de Fleurier. Évidemment avec un dicastère comme le tien, les lieux à proposer sont nombreux et les projets aussi. La place de la gare restera cependant un projet de marquant dans ta carrière de conseiller communal à Val-de-Travers, projet gigantesque dont nous nous réjouissons de voir les arbres fleurir. Tu éprouveras sans doute beaucoup de fierté en voyant la population de Val-de-Travers s’approprier ce lieu. Un lieu conçu comme tu as construit ta vie : vers l’ouverture aux autres, sans distinction d’âge, de genre, d’origine ou d’appartenance sociale.

Christian, si tu étais un super-héros maintenant ? Tu serais tout simplement mon papa. J’ai aimé faire de la politique à tes côtés papa, et j’espère que pour toi comme pour moi cette aventure continuera même si elle prendra d’autres formes. J’espère que chacun des conseillères et conseillers généraux ici aura apprécié ta générosité, ton empathie et ta sensibilité que tu tentes pourtant si souvent de cacher.

Je reprends mon rôle de rapporteuse pour te remercier encore une fois pour ce temps et cette énergie que tu as consacrés à notre belle commune, et pour te souhaiter beaucoup de plaisir et d’accomplissement dans la suite de tes aventures. Puisses-tu profiter pleinement de ta famille et de tes nouveaux projets, et conserver de tes années au conseil communal de Val-de-Travers un souvenir heureux et riche, comme nous garderons de toi l’image d’un homme généreux et très impliqué dans sa fonction et pour sa région. »

Cécile Mermet -Meyer

http://www.psvdt.ch